Hôpital privé
de Versailles

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Le choix de l'allaitement

Allaitement au sein ou au biberon ? Dans les faits, l'allaitement maternel est plus souvent conseillé, notamment parce que les contre-indications médicales sont très rares. Cependant, le choix du mode d'allaitement est avant tout une histoire de préférence personnelle. Les équipes de la maternité de l'Hôpital Privé de Versailles vous aideront à choisir et à allaiter au mieux votre enfant quelle que soit votre décision.

 

Comment choisir ?

Pour vous aider à prendre votre décision, vous recevrez des conseils de la part de la sage-femme sur les différents modes d’allaitement lors des séances de préparation à la naissance.

 

La mise au sein en salle de naissance

À la maternité de l'Hôpital Privé de Versailles, la "première tétée" de bienvenue est favorisée lors du "peau à peau" en salle d'accouchement. Il s'agit en effet d'un moment très favorable pour une première tétée dû à l'éveil particulier du nouveau-né, au partage de ce moment privilégié et à la libération massive d'hormones au moment de l'accouchement.

De plus, le colostrum délivré à ce moment particulier est un excellent aliment : il apporte à votre bébé tous les anticorps et les nutriments nécessaires, en s'adaptant parfaitement en qualité et en quantité aux besoins de votre enfant.

Le colostrum, c'est quoi ?

Le colostrum est une forme particulière de lait produit généralement durant les cinq premiers jours suivant votre accouchement. Contrairement au lait normal, il a une couleur jaunâtre et contient une grande quantité d'anticorps qui peuvent aider à protéger bébé contre divers agents infectieux.

 

L’alimentation maternelle

L'alimentation maternelle est une forme naturelle d'allaitement à la demande. Dès les 1ères mises au sein, il est important de bien vous installer. Une bonne installation permet en effet d'éviter les crevasses et assure une tétée efficace ! Il est ainsi recommandé de vous installer confortablement, allongée ou assise, bien calée avec des oreillers ou un coussin d'allaitement. Tournez le corps de votre bébé vers vous, ventre contre ventre, son visage placé à bonne hauteur (face à votre sein), un bras de chaque côté du sein.

Votre bébé manque d'appétit ?

Ne doutez pas de la qualité de votre lait : il est normal que bébé ait un peu moins faim à certains moments. N'essayez pas de lui donner un biberon à la place : pour résoudre le problème, mieux vaut stimuler votre aréole pour extraire une goutte de colostrum en pressant légèrement à plusieurs reprises. Déposez ensuite la goutte sur les lèvres de votre bébé afin d'exciter son appétit.

Le rot n'est pas obligatoire mais il est tout de même conseillé de garder votre bébé quelques instants dans les bras au cas où : si le rot ne se produit pas, vous pouvez le recoucher.

 

La montée de lait

À partir du troisième jour, votre poitrine va changer, devenir plus tendue, plus lourde, parfois un peu douloureuse, c'est "la montée de lait". Cela ne correspond pas à un trop plein de lait mais à une réaction inflammatoire des seins, due à la fabrication du deuxième lait. Rassurez-vous, cette congestion est temporaire : elle dure généralement 24 à 48 heures.

 

A savoir sur les tétées

Les tétées durent en moyenne de 15 à 20 minutes, sachant que votre bébé prend normalement la nourriture qui lui est nécessaire pendant les 10 à 15 premières minutes.

Il est important que votre bébé vide bien votre sein pendant la tétée. Avant la montée de lait, il est recommandé de lui présenter vos deux seins à chaque tétée. Après la montée de lait, vous trouverez rapidement, avec l'aide éventuelle de l'équipe, le mode opératoire qui conviendra le mieux à votre bébé et à vous-même (ex. : la durée, un seul sein ou les deux).

 

L’alimentation au biberon

Si vous optez pour l’alimentation au biberon, des "nourrettes" seront mises à votre disposition dès le retour dans votre chambre : il s'agit de biberons de 60 ml de lait prêts à l’emploi, que vous pouvez donner directement à température ambiante (sans les chauffer).

Conseils d'utilisation

Les nourrettes ne se conservent pas longtemps après ouverture : mieux vaut les ouvrir juste avant leur utilisation. Quoi qu'il arrive, jetez le biberon après 1 h 30 d’ouverture et ne réutilisez jamais une nourrette qui a déjà servi, même si votre enfant a très peu bu.

 

A quel rythme donner le biberon ?

Idéalement, le biberon doit être donné à la demande de l'enfant : votre bébé doit pouvoir boire quand il veut et ce qu'il veut mais il est tout de même recommandé de respecter 2 h à 2 h 30 d’intervalle minimum entre deux tétées. Même s’il dort 4 à 5 heures d’affilée, ne le réveillez pas : ce n'est pas grave s'il prend son biberon plus tard. Bien entendu, en fonction de son poids et des prescriptions particulières du pédiatre, ces indications horaires peuvent être modulées.

Et si bébé dort tout le temps ?

De manière générale, tous les nouveau-nés ont besoin de beaucoup de sommeil mais certains d'entre eux s'avèrent être de plus "gros dormeurs" que d'autres. Cela n'a absolument rien d'inquiétant ! Toutefois, si votre bébé dort tout le temps, il est important de le stimuler de temps en temps durant ses périodes de sommeil léger. Ces dernières ne durent qu'une dizaine de minutes et se manifestent par des petits mouvements de succion et certains mouvements. Exemple : bébé bouge les bras, les jambes ou entrouvre les yeux… Vous pouvez alors tenter de lui proposer le biberon.

Votre enfant ne fait pas forcément de rot après avoir bu mais, par précaution, il est toujours conseillé de le garder une dizaine de minutes en position verticale à la fin des repas.

 

La préparation du biberon : précautions à prendre

Pour que la préparation du biberon se déroule bien, il est particulièrement conseillé de :

  • vous laver soigneusement les mains au savon avant de préparer le biberon,
  • ne jamais poser la mesurette de lait ailleurs que dans la boîte,
  • tenir la tétine par le support plastique et la poser sur une assiette propre avec son capuchon pendant la durée de la préparation,
  • refermer la boîte de lait après usage et la garder dans un endroit sec,
  • ne jamais conserver une boîte ouverte plus d'un mois
  • vérifier la température du lait en versant une goutte sur le dos de votre main ou l'intérieur de votre poignet avant de donner le biberon à votre bébé,
  • vous assurer que la tétine est suffisamment percée.

Enfin, quoi qu'il arrive, ne forcez jamais votre enfant à boire : jetez la fin du biberon s'il n'a pas été entièrement bu.

Soyez prévoyante !

Si vous optez pour l’alimentation au biberon, prévoyez bien l’équipement nécessaire :

  • des biberons et des tétines,
  • un chauffe-biberon.

* Nombre indicatif de naissances dans les 22 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/18.