Hôpital privé
de Versailles

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Sexualité et grossesse

Pas de règle générale dans ce domaine, mais pas de tabou non plus : à chaque couple de trouver son équilibre.

 

Vivez normalement

Si tout se déroule normalement, il n'y a aucun obstacle à conserver un vie sexuelle active jusqu'au terme de la grossesse, c'est-à-dire jusqu'à ce que la poche des eaux soit rompue !

Pourtant, si la grossesse n’est pas une maladie, elle entraîne d'importants bouleversements hormonaux, corporels et psychiques, qui peuvent bouleverser l'équilibre de la relation amoureuse. La future maman comme son compagnon doivent commencer par apprivoiser un corps qui se transforme...

Dans les faits, environ un couple sur deux finit par cesser toute activité sexuelle durant la grossesse.

 

D'un trimestre à l'autre

Passé l'inconfort fréquent du premier trimestre, la libido de la femme s'épanouit souvent au second trimestre de la grossesse. Mais à ce moment-là, devant le ventre arrondi de leur compagne, certains hommes peuvent se sentir déconcertés, voire un peu apeurés à l'idée de déranger le bébé. Une peur injustifiée !

Au troisième et dernier trimestre, il faut faire preuve d'un peu d'ingéniosité pour trouver des positions confortables, par exemple en « cuiller » couchés sur le côté, ou laisser plus de place aux caresses.

 

Les contre-indications médicales

Elles sont de pur bon sens :

  • menace d'accouchement prématuré sévère
  • Placenta inséré sur le col de l’utérus provoquant des saignements
  • Poche des eaux rompues.

 

Notre conseil

L'essentiel est de maintenir le dialogue dans le couple. Et de continuer à préserver des moments de tendresse et de câlins.