Hôpital privé
de Versailles

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Gynécologie

La gynécologie est une spécialité médico-chirurgicale qui concerne l’appareil génital féminin et les seins. Le spécialiste est appelé gynécologue ou chirurgien gynécologue. S’il pratique des accouchements, il est appelé gynécologue-obstétricien, l’obstétrique étant la spécialité des naissances. Les principaux domaines de la gynécologie concernés sont :

– la contraception ;

– la contraception d’urgence ;

– l’infertilité (stérilité) du couple ; donc c’est le gynécologue qui prendra en charge l’exploration de l’infertilité de l’homme ;

– les infections : vaginites, salpingites ;

– le dépistage : frottis vaginaux, mammographie ;

– les maladies de l’utérus (exemple : fibrome) ;

– les problèmes de trompes (trompes bouchées, grossesse extra-utérine) ;

– les problèmes de seins (tension, boule...) ;

– la ménopause. Les cancers féminins sont suivis par un groupe de spécialistes de gynécologie et de cancérologie.

Les principaux domaines concernés par le versant « Obstétrique » sont développés dans la partie « Maternité ».

L’hôpital privé de Versailles possède son propre service de gynécologie.

 

Les domaines d’expertise

 

  • chirurgie endoscopique (cœlioscopie et hystéroscopies opératoires) : kystes de l’ovaire, fibromes de l'utérus ;
  • endométriose du pelvis, traitement de la stérilité, ligature des trompes - polypes de l'utérus, synéchies de l'utérus ;
  • chirurgie de l'incontinence urinaire et des prolapsus : bandelettes sous-urétrales - prolapsus par voie naturelle et par chirurgie par voie abdominale ouverte ;
  • chirurgie vaginale et conventionnelle : hystérectomie pour lésions bénignes, ablation des fibromes - conisation - chirurgie des maladies bénignes de la vulve, du vagin, épisiotomies douloureuses ou inesthétiques, chirugie plastique et esthétique vulvaire (plastie des petites lèvres, béance vulvaire) ;
  • laser ;
  • hystérectomie pour des lésions bénignes ;
  • chirurgie du sein (chirurgie des lésions bénignes du sein et chirurgie du cancer du sein, et reconstruction mammaire) ;
  • chirurgie des cancers du pelvis par voie coelioscopique, robotique ou ouverte (col, utérus, vulves et ovaires).

 

  • Le Prolpasus, peut on traiter sans opérer ?

     

    Plusieurs traitements sont possibles s'agissant d'une pathologie fonctionnelle. Votre médecin vous expliquera les différentes modalités ainsi que leurs risques. Il est possible de ne pas opérer en utilisant un dispositif vaginal appelé pessaire qui a pour but de maintenir le prolapsus dans le petit bassin. Plusieurs modèles existent en fonction des patientes. L'inconvénient principal de ce traitement est que parfois, en particulier pour les proplapsus volumineux, le dispositif ne tient pas en place et est expulsé. Environ 25 % des patientes souffrant de prolapsus sont satisfaites avec ce dispositif et le gardent au long cours comme seul traitement. D'autres peuvent l'utiliser le temps d'attendre un moment plus propice à l'intervention chirurgicale. Dans ce rares cas, en particulier lorsque la surveillance n'est pas satisfaisante, le pessaire peut être responsable d'infections vaginales ou d'ulcérations vaginales qui seront traitées par le retrait du dispositif et un traitement local. Si le pessaire ne convient pas ou que vous ne souaitez pas en faire l'essai, le traitement du prolapsus génital repose sur la chirurgie qui peut se faire par voie abdominale (promontofixation coelioscopique, traitement de référence, ou promontofixation à ventre ouvert) ou par voie vaginale avec ou sans utilisation de prothèse. La correction du prolapsus que ce soit par pessaire ou chirurgie expose au risque d'apparition d'une incontinence d'urines qui peut nécessiter un traitement spécifique. Ces chirurgies exposent à un risque de récidive et à des risques de complications rares mais possiblement graves qui vous seront expliqués par votre chirurgien. Le plus souvent les suites de l'intervention sont simples et l'hospitalisation dure de 2 à 5 jours.

     

    La chirurgie du cancer de la femme

    La clinique des Franciscaines fait partie d’un réseau avec le Centre de traitement des Tumeurs CRTT et de radiothérapie CRTV pour la prise en charge des traitements complémentaires, sur site (chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie...) après chirurgie des cancers du sein et du pelvis pratiquée dans l’établissement. Les médecins oncologues du CRTT effectuent des consultations au sein de la clinique des Franciscaines, permettant ainsi des réunions multidisciplinaires pour statuer de manière collégiale sur tous les cas pris en charge au sein du réseau.

     

    Les praticiens

     

    Exercent leur activité dans le service de gynécologie les docteurs :

    Contact accueil du service : 01 30 97 33 33.

      • Dr APFELBAUM. Tél. : 01 30 21 80 14
      • Dr AUZMANN. Tél. : 01 39 55 11 99
      • Dr AZAN. Tél. : 01 30 21 22 22
      • Dr COUARD. Tél. : 01 39 53 28 19
      • Dr JOSSERAND. Tél. : 01 39 53 28 19
      • Dr LASFARGUES. Tél. : 01 39 53 99 90
      • Dr LE TOHIC. Tél. : 01 39 55 06 62
      • Dr MIDA. Tél. : 01 39 50 03 04
      • Dr RADU (accrédité par la HAS). Tél. : 01 39 53 98 38
      • Dr SIMON (accrédité par la HAS). Tél. : 01 39 50 58 05
      • Dr TEXIER. Tél. : 01 30 58 33 44
      • Dr ZABAK (accrédité par la HAS). Tél. : 01 39 53 28 19

* Nombre indicatif de naissances dans les 22 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/18.